IA et recrutement : les clés du succès

par | Jan 25, 2019 | Blog |

L’intelligence artificielle (IA) a fait couler beaucoup d’encre, notamment en matière de recrutement et de ressources humaines. Comme souvent en matière de nouvelles technologies les annonces spectaculaires ont côtoyé le fantasme. Cet article a pour objectif, plus sobre, de ramener ce sujet à une réalité plus opérationnelle. Il fait suite aux 4 points de vigilance que nous avons exposés précédemment.

Pour cela, il faut d’abord expliquer que l’intelligence peut prendre bien des formes et que l’intelligence artificielle est assez rudimentaire. Concrètement les algorithmes, à l’instar de jeunes enfants, vont collecter des informations diverses. Par le biais de rapprochements (mathématiques) ils vont établir des liens, trouver des ressemblances et commencer à se représenter la réalité. Cette opération se fait largement sous la supervision humaine et une fois un premier niveau d’intelligence atteint on peut enrichir le « raisonnement » de l’algorithme avec des savoirs (Paris est en France) et des valeurs (je ne fais pas attention au diplôme pour recruter des commerciaux).

Ces limites n’ont rien de péjoratif et la science a fait de très grands progrès pour notre plus grand bénéfice. Simplement il faut, pour l’heure, laisser de côté l’idée de la machine plus forte que l’homme, du robot « boule de cristal » et du génie sorti de sa carte mère.

Pour réussir la mise en place de l’IA dans votre processus de recrutement nous retenons 4 grands principes.

Un raisonnement se nourrit d’information

L’intelligence artificielle apporte beaucoup en matière de collecte de données puisqu’elle peut automatiquement assembler puis harmoniser l’information issue des documents RH (CV, Offres, …).

Pour autant, l’IA a besoin des mêmes informations que nous pour aboutir à des résultats pertinents. Nombre de ces informations comme la disponibilité, le salaire, les préférences, la mobilité géographique ou l’historique de candidatures ne se trouvent pas dans un CV.

La qualité de l’intégration entre l’IA et votre logiciel de recrutement est donc primordiale. Ce dernier doit en effet pouvoir échanger une grande diversité d’informations avec l’IA pour refléter la richesse de vos raisonnements.

Un raisonnement se nourrit de repères

Parce que le langage humain est riche et souvent ambigu, nous sommes amenés à faire des rapprochements intellectuels lorsque nous recrutons. Ingénieur d’affaire et ingénieur commercial sont des rôles comparables, un DEUG est un BAC+2, etc.

Les composants d’IA ont besoin du même genre de référentiels. Afin de ne pas perdre du temps, tout en offrant des possibilités d’évolution, vous devez vérifier que l’IA mise en œuvre intègre déjà des référentiels fondamentaux et offres des possibilités de personnalisation si vous décidez d’investir dans des référentiels sur mesure.

IA : La fiction dépasse la réalité

Pour réussir votre projet d’IA, il faut adapter vos attentes au possibilités technologiques réelles. Pour l’heure, les algorithmes intelligents peuvent après apprentissage essayer de faire presque aussi bien que nous. Leur utilité n’est donc certainement par de remplacer le recruteur, ni même de prendre de décisions à sa place.

Leur domaine d’intervention se situe là où les recruteurs n’ont pas la possibilité, le temps ou les moyens d’intervenir. Les algorithmes d’IA sont donc des aides qui peuvent par exemple : proposer des postes à un candidat qui fournit son CV, suggérer des mobilités internes parmi des millions de combinaisons possibles, “mettre à jour” votre CVthèque en analysant tous les CV qu’elle contient…

Il est facile d’automatiser les mauvaises habitudes

L’IA, nous l’avons vu, apporte surtout de l’automatisation pour étendre votre champ d’action et vous délester de tâches fastidieuses. Mais l’automatisation peut aussi reproduire de mauvaises habitudes. Il convient donc de passer le temps nécessaire à revoir et décrire vos meilleures pratiques et vos référentiels.

Il faut aussi privilégier les briques d’intelligence artificielle qui offrent de la transparence sur le raisonnement tenu et permettre à l’utilisateur de l’influencer.

Les systèmes de “machine learning” à chaud peuvent apporter un petit plus dans un cadre bien défini mais sont bien trop erratiques et incontrôlables pour constituer le cœur de l’IA dans un domaine aussi sensible que le recrutement (cf. échecs d’Amazon et Google).

En conclusion, l’IA apporte un progrès conséquent aux recruteurs et nous avons choisi de l’intégrer à notre offre. Il convient néanmoins, comme pour bien des avancées technologiques, d’utiliser l’IA à bon escient et de donner la priorité au bon sens.

Vous recherchez :

Une approche novatrice du recrutement
Simplifier la chaine de recrutement pour mieux recruter et développer l’engagement des candidats.

Une solution de recrutement "Tout-en-un"
Simple et économique conçue pour améliorer et optimiser votre processus de recrutement.